Qu’est-ce que la gourme?

La gourme est une infection bactérienne du système respiratoire causée par Streptococcus equi. L’importante augmentation de volume des ganglions entourant les voies respiratoires supérieures qu’elle cause entraîne des difficultés respiratoires.

La gourme est toujours très répandue de nos jours. C’est l’une des maladies infectieuses équines le plus souvent diagnostiquées dans le monde.

La perte d’appétit est un signe de gourme

Comment les chevaux contractent-ils la gourme?

Transmission entre les chevaux par écoulement nasal

Très contagieuse, la gourme se transmet directement d’un cheval à l’autre par l’écoulement nasal du cheval infecté. Les chevaux peuvent excréter la bactérie – et la transmettre à d’autres chevaux – pendant des mois, voire des années.

La transmission indirecte est également possible si de l’équipement ou des objets deviennent contaminés et sont utilisés pour plusieurs chevaux, ou encore par les mains ou les vêtements d’une personne qui a manipulé un cheval infecté.

Symptômes et signes cliniques de la gourme chez le cheval

Les symptômes et les signes cliniques de la gourme comprennent les suivants:

Fièvre

Écoulement nasal

Ganglions

(généralement sous-mandibulaires et rétropharyngiens) enflés et pouvant mener à des abcès

Difficulté à avaler

Perte d’appétit

À l’occasion, l’infection se propage aux ganglions du thorax ou de l’abdomen, entraînant une complication appelée « gourme métastatique »

Prévention et traitement de la gourme

Le traitement traditionnel de la gourme chez les chevaux est l’administration d’un antibiotique, tel que la pénicilline, bien que l’efficacité de ce traitement demeure controversée. Les antibiotiques sont inefficaces pour éliminer complètement la bactérie et peuvent entraîner une réponse immunitaire réduite, ce qui peut rendre les chevaux traités par des antibiotiques plus susceptibles de rechuter.

La vaccination aide à réduire le risque de gourme. La gourme est très contagieuse et la bactérie infectera inévitablement tous les chevaux exposés. En plus de la vaccination, suivre un protocole de biosécurité rigoureux peut aider à réduire le risque d’une épidémie de gourme ou à réduire l’impact d’une épidémie émergente.

Un protocole de maîtrise de la gourme peut comprendre les éléments suivants:

Surveillance quotidienne de la température des chevaux qui pourraient avoir été en contact avec la gourme.
Isolement immédiat
de tout cheval présentant des signes d’infection (les chevaux peuvent avoir de la fièvre jusqu’à 2 jours avant de commencer à excréter la bactérie).
Isoler les nouveaux chevaux
Isoler les nouveaux chevaux sur une propriété dès leur arrivée pour une période de 2 semaines.
Nettoyage et désinfection réguliers des équipements et des installations.
Discutez avec votre médecin vétérinaire

pour savoir si un protocole de vaccination visant à protéger votre cheval contre la gourme est nécessaire.