Qu’est-ce que la fièvre équine du Potomac?

La fièvre équine du Potomac est une maladie saisonnière survenant entre la fin du printemps et le début de l’automne dans les régions tempérées du Canada et des États-Unis. Les chevaux atteints présentent des symptômes gastro-intestinaux et, dans les cas graves, une fourbure. La fièvre équine du Potomac est une maladie grave et potentiellement mortelle qui peut toucher tous les chevaux, peu importe leur âge, leur race ou leur sexe.

Cas grave de fourbure

Pronostic

17%–36% of horses with PHF will die

Environ 25 % des chevaux atteints meurent de la maladie, et bon nombre seront euthanasiés en raison d’une fourbure, une complication grave de la maladie. Plus un cheval est traité tôt, meilleures sont ses chances de survie.

Comment les chevaux contractent-ils la fièvre équine du Potomac?

Insecte aquatique infecté

Les chevaux contractent la maladie seulement s’il y a des escargots ou des insectes infectés là où ils vivent, que ce soit à l’écurie ou au pâturage. Si un cheval contracte la fièvre équine du Potomac, cela signifie que les chevaux de la même région géographique risquent aussi de contracter la maladie.

La fièvre équine du Potomac apparaît lorsque les chevaux ingèrent la bactérie qui cause la maladie, et cette bactérie vit dans des parasites appelés « douves ». Les douves infectées se déplacent pour infecter différents insectes aquatiques, tels que les éphémères, les phryganes, les libellules et les demoiselles. Les chevaux peuvent s’infecter en buvant dans des sources d’eau infestées par ces insectes aquatiques infectés ou en ingérant des insectes infectés dans leurs aliments ou au pâturage.

Symptômes et signes cliniques de la fièvre équine du Potomac

Divers signes peuvent indiquer que votre cheval souffre de la fièvre équine du Potomac. Vous devriez appeler votre médecin vétérinaire si votre cheval semble présenter un ou plusieurs des symptômes suivants:

Fièvre

La fièvre est un signe que votre cheval combat une infection. Comme la fièvre est également un signe d’autres maladies, vérifiez la présence d’autres signes cliniques.

Diminution de l’appétit

Une baisse d’appétit inexpliquée peut indiquer un problème grave.

Déshydratation

Un moyen rapide de vérifier l’état d’hydratation d’un cheval est le « test du pli cutané ». Il suffit de pincer un pli de peau sur la pointe de l’épaule du cheval : si le pli persiste plus de deux secondes quand vous relâchez la peau, c’est un signe de déshydratation.

Enflure des pattes

Avez-vous remarqué une enflure généralisée des pattes de votre cheval, en particulier sous les genoux et les jarrets?

Abattement

Est-ce que votre cheval semble moins intéressé qu’à l’habitude? Comme les humains, les chevaux peuvent se sentir abattus, et cela peut être un signe de douleur ou d’inconfort causé par une maladie ou une blessure. Soyez à l’affût de tout changement touchant le comportement normal de votre cheval.

Diarrhée (parfois grave)

Facile à reconnaître, la diarrhée peut également entraîner une déshydratation.

Coliques

Les signes de coliques comprennent des changements de comportement qui indiquent des douleurs abdominales, comme être agité, gratter le sol, s’étirer, se tourner la tête vers le flanc, et vouloir se coucher pour se rouler.

Fourbure

La fourbure est une maladie inflammatoire grave et douloureuse du sabot qui fait en sorte que les chevaux atteints adoptent une démarche et une posture anormales typiques. Vérifiez les signes précoces de fourbure, comme un pouls digité (pouls au niveau du pâturon ou du boulet) facilement perceptible et un sabot chaud au toucher.

Avortement chez les juments gestantes

L’avortement peut même se produire plusieurs mois après la maladie clinique chez les juments gestantes.

Prévention et traitement de la fièvre équine du Potomac

La fièvre équine du Potomac est généralement traitée par des antibiotiques. Les chevaux souffrant de la maladie reçoivent souvent des électrolytes et/ou un soluté intraveineux pour traiter la déshydratation, ainsi que des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager la douleur.

La vaccination protège votre cheval contre la fièvre équine du Potomac

La vaccination régulière aide à prévenir la fièvre équine du Potomac. Comme le vaccin contre la fièvre équine du Potomac est un vaccin optionnel selon le risque, demandez à votre médecin vétérinaire si l’endroit où vit votre cheval est à risque. La fréquence de la vaccination contre la fièvre équine du Potomac varie de tous les 3 à 4 mois à tous les ans, en fonction du taux d’incidence de la maladie dans votre région géographique.

En plus de la vaccination, d’autres pratiques peuvent contribuer à réduire la fréquence de la fièvre équine du Potomac:

Éliminer les étendues d’eau stagnante et l’accès aux sources d’eau naturelles
Réduire l’exposition aux insectes en couvrant la nourriture et en nettoyant régulièrement les mangeoires, les buvettes et les seaux
En savoir plus sur la façon dont Potomavac

peut aider à protéger votre cheval contre la fièvre équine du Potomac.

En savoir plus