Qu’est-ce que le PPID équin (maladie de Cushing)?

Le PPID (de l’anglais Pituitary Pars Intermedia Dysfunction), anciennement appelé « maladie de Cushing », est un dysfonctionnement du lobe intermédiaire de l’hypophyse. Le PPID peut survenir chez les chevaux, peu importe leur sexe ou leur race. On croit qu’il est associé à une neurodégénérescence liée à l’âge. Le PPID est plus fréquent chez les chevaux âgés, mais il a été observé chez des chevaux âgés d’à peine 7 ans. Le PPID est l’un des troubles endocriniens (hormonaux) les plus courants chez les chevaux.

Le PPID (maladie de Cushing) touche de 15 à 30 % des chevaux âgés de plus de 15 ans

Le PPID (maladie de Cushing) est une maladie neurodégénérative progressive qui affecte les chevaux. Chez les chevaux atteints de PPID, l’hypophyse est incapable de maintenir les fonctions corporelles dans un bon état de fonctionnement, ce qui entraîne une variété de signes cliniques.

Comment le PPID (maladie de Cushing) est-il diagnostiqué?

Même s’il est fréquent, le PPID (maladie de Cushing) est plutôt difficile à diagnostiquer. Les médecins vétérinaires avaient l’habitude de se fier aux symptômes typiques du PPID pour établir le diagnostic, comme la pilosité excessive et les anomalies de la mue. Ces dernières années, les tests diagnostiques sont devenus plus précis et peuvent désormais aider à établir le diagnostic plus tôt dans l’évolution de la maladie. Un diagnostic et un traitement précoces peuvent procurer aux chevaux atteints de PPID une meilleure qualité de vie.

Un certain nombre de tests existent pour diagnostiquer le PPID, tous conçus pour évaluer la fonction hormonale.

Les experts du Equine Endocrinology Group recommandent un test sanguin pour diagnostiquer le PPID (maladie de Cushing) chez les chevaux:

Dosage de l’ACTH

LA SCIENCE:

Une des hormones produites par l’hypophyse (partie du cerveau responsable du PPID) est appelée « ACTH ». Lors d’un PPID, les taux d’ACTH ont tendance à être supérieurs à la normale car l’hypophyse est hyperactive.

LE TEST:

Le dosage de l’ACTH vise à mesurer la quantité d’ACTH dans le sang. Si la quantité d’ACTH est supérieure à la valeur de référence, le diagnostic de PPID est considéré comme positif

Quel est le pronostic pour les chevaux atteints de PPID (maladie de Cushing)?

Quel est le pronostic pour les chevaux atteints de PPID (maladie de Cushing)? Quel est le pronostic pour les chevaux atteints de PPID (maladie de Cushing)?

Lorsque les médecins vétérinaires se fiaient à l’apparition de symptômes et de signes cliniques pour diagnostiquer le PPID, dans bien des cas, la maladie était déjà avancée au moment du diagnostic. Par conséquent, même avec un traitement, l’espérance de vie des chevaux atteints de PPID était courte. Aujourd’hui, le PPID est de mieux en mieux compris par la communauté équine et les symptômes sont reconnus plus tôt, ce qui permet un traitement précoce et une qualité de vie améliorée pour les chevaux atteints de PPID.

Sauriez-vous reconnaître les signes cliniques du PPID? Apprenez-en plus et testez vos connaissances sur cette maladie qui passe souvent inaperçue en répondant à quelques questions.

Traitement du PPID (maladie de Cushing) chez les chevaux

Bien qu’il n’existe actuellement aucun traitement pour guérir le PPID, la prise en charge de la maladie peut réduire les signes et les symptômes tout en améliorant la qualité de vie des chevaux atteints de PPID.

En savoir plus sur le traitement du PPID.

Signes cliniques du PPID (maladie de Cushing) chez les chevaux

Comme c’est le cas pour beaucoup de maladies, les symptômes du PPID peuvent différer selon que la maladie en est à ses débuts ou au stade avancé. Bien que les signes d’un PPID avancé soient plus évidents, il est important de reconnaître les premiers signes, plus subtils, pour un diagnostic rapide, qui se traduit ultimement par une meilleure qualité de vie pour les chevaux atteints.

Apprendre à reconnaître les symptômes du PPID.