equitop

Vetera Calvenza

Pourquoi prendre un tel risque?

Discutez de votre plan personnalisé de vaccination avec votre médecin vétérinaire.

Pourquoi vacciner les chevaux?

La vaccination, c’est plein de bon sens pour tous les chevaux. Il est bien plus facile et économique de prévenir les maladies que de les traiter. La vaccination peut même réduire le risque de séquelles ou de décès pouvant survenir à la suite d’une maladie.

Les chevaux peuvent contracter des maladies infectieuses de deux façons : dans leur milieu ou par les autres chevaux. Il se peut que votre animal y soit moins exposé s’il vit à l’écart des autres chevaux, mais même les chevaux qui n’ont aucun contact avec leurs congénères ne sont pas à l’abri des maladies.

Les médecins vétérinaires choisissent parmi un grand nombre de vaccins et peuvent vous conseiller sur les vaccins les plus appropriés et sur le moment où ils doivent être administrés.

Y a-t-il des effets indésirables liés à la vaccination?

L’administration d’une substance étrangère présente toujours un risque d’effets indésirables. Avec les vaccins, le risque est souvent mineur et il doit être évalué par rapport au risque potentiel de contracter une ou des maladies.

Il arrive parfois que les chevaux et les poneys présentent des effets indésirables temporaires d’intensité légère.

Voici les effets indésirables possibles :

  • Douleurs musculaires localisées ou enflure
  • Fatigue
  • Fièvre
  • Perte d’appétit
  • Manque d’énergie ou de vivacité

Ces symptômes sont parfaitement normaux et prouvent qu’une réponse immunitaire a été induite.

Dans de rares cas, des effets indésirables plus graves peuvent survenir. Une surstimulation du système immunitaire peut causer de l’urticaire, de la difficulté à respirer, des coliques et même des évanouissements.

Tout animal vacciné doit être surveillé étroitement durant les premières heures suivant l’administration d’un vaccin ou d’un autre stimulant immunitaire. Si vous observez des réactions anormales, communiquez avec votre médecin vétérinaire immédiatement.

Les vaccins sont sûrs et efficaces tant que vous suivez les directives indiquées sur l’étiquette. Certains vaccins comportent des restrictions concernant l’âge minimal du poulain ou l’utilisation chez des juments gestantes. Veuillez lire l’étiquette attentivement et suivre les recommandations et les instructions de votre médecin vétérinaire.

Gamme de vaccins

Vaccins de base

Encéphalomyélite équine de l’Est (EEE) et de l’Ouest (WEE)

L’encéphalomyélite équine est une maladie virale transmise par les moustiques, qui peut provoquer une inflammation grave du cerveau et de la moelle épinière chez les chevaux et les humains.

Parmi les signes cliniques possibles, on trouve :

  • Modification du comportement
  • Perte d’appétit
  • Démence et port de tête anormal (appui de la tête)
  • Fièvre
  • Manque de coordination
  • Grincement de dents
  • Cécité
  • Agitation

Tétanos

C’est l’infection d’une plaie par les spores de la bactérie Clostridium tetani qui provoque le tétanos.

Parmi les signes cliniques possibles, on trouve :

  • Spasmes musculaires (souvent à la mâchoire)
  • Paralysie rigide
  • Paralysie respiratoire
  • Expression anxieuse
  • Hypersensibilité aux bruits ou mouvements sous forme de spasmes ou de convulsions

Virus du Nil occidental (VNO)

Le virus du Nil occidental provoque une encéphalomyélite (inflammation du cerveau et de la moelle épinière)

Parmi les signes cliniques possibles, on trouve :

  • Manque de coordination
  • Trébuchement
  • Perte d’appétit
  • Fièvre
  • Faiblesse musculaire
  • Paralysie partielle
  • Signes évoquant une maladie neurologique : port de tête anormal (appui de la tête), incapacité à se tenir debout, convulsions, mort possible

Rage

La rage est une maladie virale qui peut infecter pratiquement tous les mammifères, y compris les humains.

Parmi les signes cliniques possibles, on trouve :

  • Colique
  • Manque de coordination
  • Spasmes musculaires
  • Cécité
  • Boiterie
  • Incontinence urinaire
  • Paralysie
  • Dépression

Vaccination selon les risques

Grippe équine

La grippe équine, ou influenza, est une infection virale aiguë qui ressemble à la grippe telle que nous, humains, la connaissons.

Herpèsvirus équin de types 1 et 4 (rhinopneumonie équine ou rhino)

La rhinopneumonie équine est une infection virale causée par l’herpèsvirus équin de type 1 (EHV-1) ou de type 4 (EHV-4). Ces deux virus peuvent entraîner une infection des voies respiratoires d’intensité légère qu’il est facile de confondre avec la grippe.

Gourme (Streptococcus equi)

La gourme est une maladie extrêmement contagieuse des voies respiratoires supérieures et des ganglions lymphatiques, qui est causée par une bactérie, Streptococcus equi.

Fièvre du Potomac

La fièvre du Potomac est une infection aiguë causée par Neorickettsia risticii, une bactérie présente chez les escargots d’eau douce. Les chevaux seraient infectés par l’ingestion d’insectes aquatiques porteurs de cette bactérie.

Artérite virale du cheval

L’artérite virale du cheval est une maladie virale qui peut provoquer des avortements chez les juments gravides.

La maladie du charbon

La maladie du charbon est une infection bactérienne rare qui frappe soudainement, pouvant entraîner une maladie hémorragique extrêmement aiguë et la mort des chevaux en quelques jours.

Botulisme

Les chevaux contractent le botulisme en ingérant des matières ou du fourrage contaminés par les toxines produites par la bactérie Clostridium botulinum.